The7thCÿrk

CERCLE DE REFLEXIONS ET D'ANALYSES - FACTION DE PENSEE
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Perte de repères?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Defrost

avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 40

MessageSujet: Perte de repères?   Jeu 3 Sep - 23:34



PERTES DE REPÈRES?


Avec le recul, je me suis aperçu que mon inscription sur ce forum est survenu dans une période de réflexions intérieures et donc profondes. Pour être tout à fait franc, aujourd'hui encore je me demande si c'était la meilleure chose à faire à ce moment là; surtout par rapport à la situation dans laquelle je me trouvais qui était très empreinte de doutes pour moi.




Je suis quelqu'un qui a vécu dans un climat familial assez restreint et qui a vécu le plus gros de son enfance jusqu'à l'âge pré-adulte dans seule et même vallée.
Une famille peu nombreuse car je suis un enfant aux parents vieux et donc, comme bien souvent dans ces cas-là, les éventuels frères et sœurs ou bien les oncles et tantes ont déjà un certain âge: même s'ils ne sont pas âgés, une certaine maturité dans la mentalité est déjà atteinte.

On a beau dire mais dans ces cas-là, même si l'amour parental est bien présent, le dialogue parents-enfants n'est pas de même nature que ceux d'un jeune couple avec leur enfant.
Il y a moins de patience, des attentes de la part des parents plus insistantes et maladives de part l'angoisse de leur âge.
Ce n'est pas qu'ils soient moins compréhensifs mais ils aimeraient être rassurés au plus vite
et pouvoir se dire "_on peut partir tranquille, il a une situation désormais"...alors si en plus un nouveau né (la descendance) fait irruption, ils passent les vacances à Lourdes.



Et donc, pour revenir à cette période (celle de mon inscription en ces murs), j'étais en plein
doute au sujet de mon avenir. Le voyage au Canada pour le séjour-stage à l'étranger qui était à réaliser pour mes études n'a rien arranger. Rien du tout.

J'ai perdu, au fil des semaines, tout mes repères; je ne comprenais plus rien de ma vie. Plus je comprenais mes études et le genre de place dans la société qui m'attendais et plus j'avais l'impression de ne plus devenir moi, de ne plus m'affirmer comme je l'avais toujours désiré.
J'ai passé plusieurs semaines à jouer à cache-cache chaque jour avec un état dépressif menaçant.
Puis, par le fait d'être profondément marqué par ce qui m'arrivais, je me suis demandé pourquoi cela m'arrivait, qu'avais-je fais de travers ou bien de mal, tout simplement. On se culpabilise toujours un minimum.




Pourquoi, d'un seul coup, je voyais désormais d'un mauvais œil cet empressement de mes proches au niveau de ma réussite, pourquoi bien qu'en ayant une situation sociale correcte je me sentais aussi mal dans ma peau, pourquoi ce qui me confortais dans mes choix ne me rassuraient plus du tout, etc...Durant cette période d'introspection, j'ai eu franchement l'impression d'avoir de nouveau une crise d'adolescence, vous savez "LA" crise que tout le monde traverse plus ou moins.

Alors dans ces cas-là, je suis bête, simplet et discipliné; j'entends par là que je me pose des questions très simples auxquelles je dois absolument apporter des réponses tout aussi fluides.
Ces questions m'ont permis de remarquer que c'était tout simplement mes repères dans cette vie, autrement dit les repères que je m'étais fixé pour avancer qui n'étaient soit pas assez solides, soit complètement erronés.
Lorsque l'on s'en aperçoit, au delà du fait que cela soit déjà bien désagréable, c'est surtout
une réalité que l'on pensait solide comme un roc qui s’effondre en poussière en ne laissant aucune traces, comme si vous n'aviez jamais rien réalisé jusqu'ici.


Aujourd'hui cela va beaucoup mieux. J'ai, je pense, beaucoup moins de merde dans les yeux, j'ai redéfinis mes priorités et mes envies de vie.
Cela dit, j'ai forcément changé pour mes proches. Ils ne me reconnaissent pas forcément dans mes choix et ne se gênent pas pour me le dire "Pense à tes parents", "Mais qu'est-ce que tu vas faire de ta vie", "Pourquoi se voit-on moins?", etc...

Je pense à moi, à ma vie désormais.
Je veux vivre selon mes choix et non par ceux des autres.

C'est dommage que mes proches ne le comprennent pas, je les apprécie malgré tout. Cela ne change rien, c'est juste que lorsque je les côtoie, je tiens compte de cette différence de perception.




D'ailleurs et j'en viens donc au sujet principal de mon propos. Car si pour ma part, je situe l'origine de ma perte de repères au niveau de la famille, cet accident intime peut trouver d'autres sources et peut revêtir également d'autres formes.


Que signifie pour vous une perte de repères?
Comment le définiriez-vous et
y avez-vous déjà été confronté?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Intuitif

avatar

Messages : 170
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 37

MessageSujet: Re: Perte de repères?   Lun 7 Sep - 18:38

Salut à toi , déjà content que ca aille pour toi et content de te revoir ici même si c'est un peu en sous-régime en ce moment .
Pour ce qui est de tasituation , je l'ai expérimenté plusieurs fois et même encore aujourd'hui même s'il ne s'agit pas de perte complète de repères mais plutôt de réelles interrogations quant à ma situation et mon devenir à plusieurs époques .

Ma réponse fut toujours de foncer tête baissée sans trop me retourner dans une direction , pas spécialement la meilleure retrospectivement mais au moins j'avais la tête dans le guidon et ca m'évitait de trop penser .
La fuite géographique fut une solution aussi comme toi , j'ai habité et travaillé en belgique en hollande et au sénégal mais au final cette fuite ne mène à rien selon moi.
Heureusement dans tout ça , j'ai toujours eu des parents qui croyaient en moi (même quand j'ai voulu être berger , même s'ils m'ont avouer après qu'ils avaient flipper quand même).
Ma mère me dit encore aujourd'hui que dans cette periode ou j'alternais les apparts , les pays , les boulots , elle a toujours su que je m'en sortirais et l'avoir senti a cette époque ca aide .

Aujourd'hui je suis posé , avec un taf qui commence gentiment à me souler et rebelote je me demande comment va se continuer l'histoire.
A la différence que mes exigences sont plus ciblées et mes idéaux plus affirmés.
J'ai une maison aujourd'hui , que j'ai retapé en entier selon mes modestes convictions environnementales , je vise à ne plus etre salarié mais faire quelque chose pour moi et je réfléchis sur ça du coup en pesant les pour et les contres tranquillement, sans prendre de décisions hatives.

Mais je pense que n'importe quelle personne sensée et qui réfléchit un minimum aura toujours ce genre de remise en question comme tu le vis aujourd'hui. Pour moi elle est la preuve que l'on s'avachit pas dans sa vie et que l'on recherche l'évolution quand on se sent stagner.
Je pense que c'est une bonne chose et que petit à petit , de bifurcations en bifurcations , on se crée une belle route bien à nous , pas forcément la meilleure , mais pas celle des autres non plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Defrost

avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 40

MessageSujet: Perte de repères?   Mer 9 Sep - 2:44

Oui, je me sens beaucoup mieux maintenant, merci.

Il est vrai qu'il y a une nuance entre "une perte de repère" et "de réelles interrogations". Je ne pense pas que ce soit deux manières différentes de définir une seule et même chose.

Perdre ses repères me parait plus lourd au niveau sens. Cela dit, j'étais complètement perdu à un moment donné; je n'arrivais même pas à maintenir un interrogatif qui puisse m'éclairer.

Dans cette situation, m'est avis que le plus difficile est d'avoir cette clarté d'esprit, cette lucidité pour nettoyer sa réflexion rédemptrice de toutes questions inutiles au bien-être recherché. C'est pas évident. Surtout si l'on a pas un seul soutient dans son entourage, ne serait-ce qu'un copain qui peut vous portez un minimum d'attention.

Ce qui me fait avoir un peu plus de tolérance envers ceux qui n'ont pas ce luxe et qui enchaine dérapage sur dérapage. La vie en drift n'est pas de tout repos.


Je rejoins ton commentaire Intuitif, plus particulièrement le dernier paragraphe:

Intuitif a écrit:
[...] Je pense que c'est une bonne chose et que petit à petit , de bifurcations en bifurcations , on se crée une belle route bien à nous , pas forcément la meilleure , mais pas celle des autres non plus.

...J'aurais presque rajouté, à la fin de ton propos, que celle belle route "[...] pas forcément la meilleure , pas celle des autres non plus mais celle qui nous est le plus adaptée". Mais c'est inutile puisque tu le fais très bien comprendre dans ton commentaire.

Par ce sujet, je ne comptais pas faire étalage de ma vie. Seulement, j'ai pu m'apercevoir lorsque je recherchais du soutien que beaucoup plus de personnes que je ne pouvais l'imaginer vivaient avec cette phase d'interrogations. Et de différentes manières.


Certains vivent avec un certain temps, d'autres toute leur vie quand d'autres ne font que la traverser.

Différentes façons de l'appréhender suivant si l'on est avachit dans sa vie ou pas.
Je suis d'accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Perte de repères?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perte de repères?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perte de cheveux
» perte du doudou la nuit dans le lit
» PERTE DE SANG
» PERTE DU GENDRE DE NOTRE FRERE "ABDELLAOUI"
» Perte des bagages : que faire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The7thCÿrk :: Le Hall des Salons :: Salon de la Société :: Vie Sociale :: Comportements Sociaux-
Sauter vers: