The7thCÿrk

CERCLE DE REFLEXIONS ET D'ANALYSES - FACTION DE PENSEE
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SEI n°01: "La tolérance mutuelle est donc la règle d'or de notre conduite"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrko
Admin
avatar

Messages : 162
Date d'inscription : 06/02/2013

MessageSujet: SEI n°01: "La tolérance mutuelle est donc la règle d'or de notre conduite"   Dim 29 Mai - 1:20


Parmi les encadrés qui vont se présenter dans cette section, je pense que certains seront plus criant de vérité au niveau de l'erreur qu'ils transporteront que celui que je vous présente maintenant. Je suis sûr que beaucoup, après avoir lu cette citation, se diront
"_Mais qu'a t'-il à reprocher à cette pensée? Je ne vois pas où est le problème?". En effet, pour l'ensemble, cela se tient et pour un premier jet dans cette section, on pourrait croire a une erreur de casting de ma part.








Ce qui me gêne avec cette pensée, je vais vous le détailler phrase par phrase:

Gandhi a écrit:
"_La tolérance mutuelle est donc la règle d'or de notre conduite".

Pour commencer, je fais une grosse différence par exemple entre une tolérance passive et une tolérance active; tout comme entre la tolérance et l'acceptation. Cette première affirmation imprime le caractère d'ensemble de son propos. C'est sain comme départ de pensée bien que cela soit très vague et donc loin d'être précis.


Gandhi a écrit:
"_Il va de soi en effet que nous ne serons jamais tous du même avis et que la Vérité nous apparaitra de manière fragmentaire selon des points de vue différents."

Elle ne sera pas forcément fragmentaire mais il est en effet certain que la Vérité d'un fait  sera différente à tout à chacun par rapport aux différents points de vue du fait des différents niveaux de consciences surtout.
Encore une fois, n'évoquer que le point de vue est très limité comme désignation dans l'explication car beaucoup de gens s'arrêteront à "point de vue" sans pousser leur propre réflexion jusqu'à la différence entre les consciences qui, pour le coup colore autrement cette fin de phrase en lui apportant une précision importante.


Gandhi a écrit:
"_La conscience ne nous parle pas à tous d'une façon identique".

De nouveau, je suis d'accord avec le contenu mais la tournure est très mauvaise. Pour un fervent pratiquant, la conscience est divine alors qu'elle ne l'est absolument pas. C'est l'impression qu'ils ont puisqu'ils sont en totale soumission à un dogme, à une illusion mais la conscience n'est que l'expression de notre égo avec une partie "dialogue" dirons nous, une partie miroir avec ce qu'appelle Bernard de Montréal 'l'Ajusteur de Pensée"; ce qui n'est pas forcément mieux puisqu'il s'agit là encore d'une version imagée de notre rapport à l'alchimie permanente de la Vie.


Gandhi a écrit:
"_Sans doute est-elle un excellent guide pour chacun, mais vouloir imposer aux autres les règles de notre conduite individuelle, serait une entorse intolérable à la liberté de conscience".


Donc, saisissez-vous à quel point se situe l'aveuglement pour un lecteur naïf? Toutes ces phrases précédentes cette dernière étaient maladroites et vagues, mais elles sonnaient bien à face affective de l'égo alors ça se boit et s'accepte volontiers sans trop réfléchir.

La totalité du commentaire tient en 4 phrases; les 3 premières mettent en défaut que, suivant sa perception, nous n'aurions pas la capacité de nous étreindre de concert autour d'une même vérité de penser. Donc nous sommes en défaut de ce côté là et c'est vrai, du fait des différents niveaux de consciences. Du reste cela ne le sera jamais.

De façon ironique, je trouve fabuleux de rajouter avec un ton narquois "Sans doute est-elle un excellent guide pour chacun"; on se demande de ce fait s'il pensait réellement être l'être le plus abouti. Non mais je ne prends pas mal ce qu'il dit, rassurez-vous chers lecteurs mais pour ma part, j'ai connu des personnes vraiment désagréables jusqu'ici dans ma vie mais pourtant, elles m'ont fasciné d'être sans instruction, sans diplôme et d'avoir une perception de la vie hors du commun.

Alors parler de tolérance au nom de tous puis mettre en doute de manière narquoise et appuyée la capacité de perception de chacun pour ensuite dénoncer toute éventuelle tentative d'imposer des règles de conduite individuelle qui serait une entorse intolérable à la liberté de conscience.

Par définition, une paix, un calme, la sérénité générale d'un groupe d'individu est issue d'un seul et même comportement ou d'une seule et même attitude de base, unifiant donc ces mêmes individus dans cette coloration comportementale. Alors qu'est-ce que tu racontes? Ou que t'as t'on fait dire? Si tu as réellement tenu ces propos, tu devais être souffrant pour réaliser l'exploit de te contredire d'une phrase sur l'autre.

Dans beaucoup d'endroits de par le monde, des gens de diverses cultures vivent dans une même ville. Ils ne sont pas tous d'accord entre eux, certains détestent même d'autres au point de vouloir les tuer. Ces gens là n'ont pas les mêmes niveaux de consciences et pourtant ils ne se font pas la guerre, ils ne passe pas leur temps à ressasser leurs rancœur. Non, ces gens mènent leurs vies jour après jours dans le calme. Un calme qu'ils ont désiré, un calme qui n'est qu'un code de conduite qu'ils ont adopté pour au moins avoir la sérénité de la réflexion introspective.


Cyrko a écrit:
Pour l'anecdote:
J'ai fait une recherche et il s'avère que cette citation est issue d'une allocution faite à une assemblée de dignitaires indiens et de dignitaires de l'empire britannique sur des projets de loi visant à faire régner une certaine forme de paix du temps de la colonisation de l'inde. Malgré tout, la viabilité de cette citation n'est pas plus emplie de bon sens, une fois remise dans le contexte de l'époque.

Certes le début de cette citation est conforme, logique au niveau de conscience du peuple indien de cette époque mais même s'il on se réfère aux archives historiques quant aux horreurs qualifiées des colons, l'Inde n'a jamais réellement eu de paix civile. L'Empire Britannique a fait tout ce qu'il fallait pour l'avoir surtout pour ses échanges commerciaux coloniaux mais ils n'ont jamais réussi à réellement avoir une emprise sur des fractures civiles démarrées depuis plusieurs siècles avant leurs venues.
Je comprends ce qu'avait voulu faire Gandhi mais c'était une énorme erreur de perception...à l'image des contradictions constituant son propos et de son assassinat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://7thcyrk.forumactif.org
 
SEI n°01: "La tolérance mutuelle est donc la règle d'or de notre conduite"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La règle grammaticale du génétif (dopelniacz)
» Mutuelle
» Mutuelle et AAD ?
» Recherche d'une mutuelle santé
» CHERCHE MUTUELLE BIEN ET PAS CHERE - Résolu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The7thCÿrk :: Le Hall des Salons :: Salon Dogma :: Les Saints Encadrés Idiots-
Sauter vers: