The7thCÿrk

CERCLE DE REFLEXIONS ET D'ANALYSES - FACTION DE PENSEE
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Réflexions] L'être humain est incroyable...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Puscifer

avatar

Messages : 222
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 42

MessageSujet: [Réflexions] L'être humain est incroyable...   Lun 11 Déc - 11:05



Puscifer a écrit:
Mes respects chers lecteurs,
Ce sujet ouvre une catégorie réservée aux réflexions vouées à parfaire notre équilibre de pensée et de vie.
Elle est de par sa nature l'opposé des Saints Encadrés Idiots consacrés aux mauvais exemples à ne pas suivre.
La Thèse et l'Anti-thèse, le bon sens et le non sens, le Créatif et le Destructif.






Alors je vous vois venir, vous allez me dire..."oui bon bah ok c'est vrai mais bon c'est un peu bateau comme phrase, on le sait"...Ok ok.

Et oui mais voilà, on le sait mais des haut gradés de ce monde à la simple personne mendiant dans la rue, elle met en évidence des choses plus profondes.

Que veut dire réellement cette phrase en fait? Elle montre le non-sens inhérent en l'être humain qui veut sensibiliser contre une pratique en utilisant cette même pratique. C'est fort non? Là nous sommes qu'au premier palier de réflexion.

Avant d'aller un peu plus loin, voyons un autre exemple tel que celui des états meurtriers qui vendent des armes (et autorisent même à en posséder) tout en faisant la guerre un peu partout pour ensuite revendiquer qu'ils le font pour la paix.

Il existe énormément d 'autres exemples et tous montrent cette contradiction et son fruit appelé profit incestueux. J'aurais pu en citer plusieurs mais nous serions arrivés aux mêmes conclusions pour chacun d'entre eux.

Je pense que ce qu'il est important de bien percevoir c'est le principe suivant, à savoir que lorsque l'être humain veut sensibiliser pour le bienfait d'une chose il utilise son contraire dévastateur. Ce qui annule évidemment l'effet désiré et si cela ne l'annihile pas complétement, cela freine très considérablement la volonté de bien faire qui est à l'origine.

Là où l'on peut s'apercevoir que l'être humain n'est pas équilibré c'est pour le cas contraire de la dynamique développée précédemment à savoir que lorsque l'être humain veut sensibiliser envers le danger d'une chose il utilise des exemples parfois assez démonstratifs mais très peu de recours ou solutions pour y remédier. Par exemple, le plastique et la pollution incroyable qu'il occasionne. Certes, il y a eu ces dernières années quelques tentatives encore vivaces aujourd'hui qui ont été produites. Mais là encore, le plastique n'a pas été atteint dans ses granules.

Voyez-vous où je veux en venir? Que ce soit à propos d'un bienfait ou d'un méfait, l'être humain ne possède pas de bon sens véritable sinon celui qu'il habillera donc de profit. Et cela a toujours été ainsi. C'est à partir de cette tare, c'est de ce foyer putride que le déni, le mensonge, la spiritualité, la croyance et d'autres déviances ont pris naissance pour satisfaire les pire facettes de la mentalité humaine.

Alors c'est bien beau d'avoir soit-disant de belles pensées, des rêves, des convictions mais si la moindre de ces petites fleurs qui sont perçues comme porteuses d'espoir et donneuses de sens à la vie sont ne serait-ce qu'un tout petit peu entachées de cette tare alors ces leurs deviennent roses aux épines mortelles.

Le bon sens dans toutes actions que nous produisons qu'elles soient mentales ou physiques est sûrement ce qu'il y a de plus difficile pour l'humain car il fait appelle à la sauvegarde et la culture de la créativité en chaque instant.

Comme ce genre de considération n'est pas actuelle à notre époque, qu'il y a beaucoup d'hypocrisie envers elle, il n'y a pas de doute, nous sommes bien contemporain d'une des périodes de la préhistoire de l'humanité.


Illustration de Dran

Puscifer a écrit:
Cet encadré peut paraitre simpliste,
il exprime une réalité en soulevant une incohérence au sujet de la sauvegarde de nos forêts.
Il se termine avec "Sauvez les arbres".
Oui, sauvons les arbres pour qu'ils continuent de cacher la forêt de la déficience mentale humaine.
Car le véritable drame c'est que ce processus se répète sur le moindre aspect de nos vies.



Dernière édition par Puscifer le Mar 12 Déc - 0:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Defrost

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 40

MessageSujet: [Réflexions] L'être humain est incroyable...   Lun 11 Déc - 20:55

Quand je pense que des personnes assimilent cette contradiction existentielle à un aspect de la beauté de l'Âme. Lorsqu'on assume pas il est vrai qu'on a tendance à faire d'une tare (comme tu le définis) un joyau de sa personnalité. C'est un type de relief de la personnalité dont je ne m'enorgueillirais pas, ça pour sûr.

Il y a beaucoup d'exemples en effet. Tu sais quoi, ça me rappelle celui dont tu avais parlé sur Akasha qui disait que même pratiquer le rapport anal c'était diffuser de l'amour partout sur la planète. Lol. Et toi qui avais dit que les pédophiles, qui ne pratiquent pas forcément ces rapports là, devaient en diffuser de l'amour alors.

Bon, j'ai pris une de ces affirmations comme exemple, c'était facile.

J'aurais pu parler des constructeurs moto et automobiles qui produisent des véhicules au km/h très poussé alors que sur la plupart des routes de l'occident, la vitesse limité ne permet pas d'aller jusqu'à ces vitesses. C'est intelligent.

Tu as raison, si l'on devait énumérer la liste de ce genre d'incohérence, elle serait longue.
C'est à ce moment précis, je présume, que la plupart des gens relativisent en se disant: "Oh c'est pas bien grave". Ce qui en passant est là aussi une incohérence d'appréciation, une contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Defrost

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 40

MessageSujet: [Réflexions] L'être humain est incroyable...   Mar 12 Déc - 11:08

Hier soir, je pensais une chose suite à une énième gaffe de ma part. Je vais raconter un peu ma vie mais je pense que l'on reste dans le sujet.

Après être passé au Manoir, je me fais à manger. Normal. Spaghettis et choux à la vapeur. Je m'assois devant la télé et me relève pour me diriger vers le frigo prendre le flacon de sauce tomate qui se trouve posé sur sa porte.

J'ouvre un peu trop vite la porte et là le flacon tombe mais ne se casse pas. Par contre, et c'est là où j'ai pensé à toi, en tombant il s'ouvre et la moitié se renverse sur le sol. Non, ce n'est pas ma maladresse ou la sauce tomate qui m'ont fait penser à toi mais autre chose.

J'ai une sale habitude (à chaque fois je le paye cash) c'est que je ne ferme jamais à fond les bouchons. Un fois de plus, je l'ai encore regretté.

Donc si l'on reprend le raisonnement que tu évoques dans le sujet, bien que j'aime voir tous mes produits alimentaires alignés comme il faut dans mon frigo, je ne suis malgré tout pas cohérent puisque ces produits je ne les manipule pas de la bonne façon.

Est-ce un exemple qui se fond avec le sujet pour toi?

D'ailleurs, je pense que tout à chacun a des incohérences de ce type. Saurais-tu me dire quelles sont les tiennes? Juste un exemple.

Je suis bien conscient que mon exemple est une broutille par rapport à l'exemple de la sauvegarde des forêts mais c''est du même ordre pour moi. J'en suis convaincu.
A ce propos, je suis également persuadé que l'humain ne fait pas d'effort tant qu'il n'y a pas de risques ou de dangers imminents. Je crois que c'est ça aussi le fond du problème.

En reprenant mon exemple, imaginons la même scène mais avec ma nièce de 5 ans à côté de moi au moment de l'ouverture de la porte et avec un fait en plus: la bouteille éclate et un bout de verre lui arrive dans l’œil. Il ne fait aucun doute que cela serait assez traumatisant, la part qui me concernerait en tout cas, pour que je fasse ensuite toujours attention à ne plus reproduire cette mauvaise manie.

Je connaissais une mère qui a eu à faire face à ce genre de situation dramatique. Je parle de cela car il y a un contre-coup assez sévère et tout aussi dramatique pour le coup et pour ceux qui attendent le drame pour enfin prendre du bon sens.
Cette mère habitait au premier étage d'un immeuble résidentiel de 4 étages. Il y a quelques années, en été, sa cuisine avait sa fenêtre ouverte. A son bas un petit escabot rangé là et qui servait à prendre des ustensiles de cuisine rangés dans des placards trop haut pour bien atteindre ses outils.
Cette mère avait à ce moment là une petite fille de 4 ans, assez casse-cou. C'était son premier enfant et elle l'aimait vraiment beaucoup. A tel point qu'elle lui faisait confiance sur beaucoup de choses. J'entends par là que de ce fait, elle ne la surveillait pas tout le temps non plus.
Ce qui est dommage. Cet été là, la gamine grimpa grâce à l'escabot sur le rebord de la fenêtre et tomba sur le sol en goudron de l'extérieur du bâtiment. Depuis elle est chaise roulante et c'est pour la vie.
Le point où je voulais en venir avec ce dernier exemple c'est que de "un" il y a une fois de plus ce que l'on disait la "conséquence" mais de "deux", il y aussi ce que l'on pourrait considérer comme une deuxième couche "conséquence". La mère après ce drame a pris pour habitude de ne plus ouvrir de fenêtre chez elle. Les seuls cas où elle les ouvrait c'est lorsque les stores étaient baissés à fond.

C'est à propos de ce côté empirique concernant le fait dont nous parlons sur lequel je voulais aussi revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Puscifer

avatar

Messages : 222
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 42

MessageSujet: [Réflexions] L'être humain est incroyable...   Mar 12 Déc - 13:20

Defrost a écrit:
Est-ce un exemple qui se fond avec le sujet pour toi?

Ouais carrément. Dans une autre mesure de la gravité. Cela dit c'est effectivement le même processus. Tout comme pour l'exemple de cette mère dont tu racontes les conséquences de son égarement.

C'est empirique, c'est tout a fait ça. C'est le bon terme à employer pour ces personnes qui seront sujettes à ce genre de situations et qui n'auront pas le bon sens ou réflexe d'analyser un tant soit peu ce qui vient de se passer. Il se trouve que pour l'exemple de cette mère, c'est pas que c'est excusable le fait qu'elle ne percute pas et dévie encore plus, c'est surtout qu'il y a l'ampleur affective du drame qui colore le tout et surmonte l'auto-réflexion à avoir.

Car de la même manière que tu as intelligemment rappeler cet empirisme, je pense qu'il faut mettre en relief également et au même titre que ce fond du problème dont tu parlais, il y a cette sensibilité propre à chacun qui dès lors du drame influe directement sur la prise de conscience à avoir ou pas.


Defrost a écrit:
D'ailleurs, je pense que tout à chacun a des incohérences de ce type. Saurais-tu me dire quelles sont les tiennes? Juste un exemple.

Hein?! De quoi?...Mais...mais moi chuis parfait! Qu'est-ce qui t’arrive toi? Oh l'autre eh, il me met en défaut sur mon sujet! Bon allez hop j'te bannis direct. Sans blagues.

Plus sérieusement, évidemment que je fais parti du lot.

Les deux principaux trucs sont le fait de fumer et le fait d'aimer avoir mon bordel organisé.

Ouais parce que lorsque mes affaires sont bien rangés, c'est bien...j'aime ça.
Et puis comme on dit, quand tout est sa place la tête va tout de suite mieux et c'est vrai.
C'est surtout psychologique tout ça.

Seulement, arrive un moment ou t'es obligé de sortir un dossier par exemple qui en appelle un autre et ainsi de suite...Ensuite arrive un autre moment où je dois sortir et là, c'est le drame mdr. Où sont mes clés?

Il m'est souvent arrivé de me mettre en retard pour un rdv à cause de cela. Lorsque je vivais avec Shiru c'était souvent et elle, elle me regardait morte de rire en train de retourner l'appart pour mettre les mains dessus tout en alternant les "putainnnnn, putainnnn" et les "Pourtant chuis sûr de les avoir mis là". Elle, elle me disait "sacré toi va!".

Ca c'est un exemple. Et la conséquence, ce n'est pas que j'arrivais en retard mais que je mettais ma vie en danger sur la route...mettant ainsi celle des autres également en danger...bla bla bla et bla bla bla...Quoi qu'est-ce qu'il y a? T'as un problème Def?

Euh...Pardon...Ca va t'inquiètes pas...un problème de caillot de sang dans le cerveau...ça va aller.

Et il y a la fume. Faut être con hein, n'est-ce pas? J'ai diminué pourtant mais c'est les périodes où MJ est en croissance et qu'elle ne m'a rien laissé au frigo que c'est le plus difficile avec ma volonté.
Je ne me plains pas. Il y en a dès qu'ils n'ont plus rien à fumer que ce soit cigarette ou autre chose, ils deviennent irascibles, de vrais paquet de nerfs, en somme de gros sales cons...disons le franchement. Moi, je reste le même.
Il n'empêche que je sais bien que je fais du mal à mon corps et...que je ne fais pas grand chose pour arrêter. Faudra pas que je me plaigne d'ici quelques années si j'ai des complications.

Par rapport à cela et ses manquements de bon sens, je pense que l'on peut parler pour certains aspects de celui que l'on nommera de "suicidaire". Il faut bien avouer qu'il y a un peu de cela, à quelques échelles que ce soit.

Mis à part ces deux trucs donc, faut bien avouer que le reste subit ma discipline avec rigueur. Mais bon comme dirait l'autre "Il suffit d'un truc pour foutre le bordel dans tout le reste"...C'est vrai aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Réflexions] L'être humain est incroyable...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Réflexions] L'être humain est incroyable...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» IBM à nouveau contre l'humain
» Atlas du corps humain
» pourquoi........savoir sur le corps humain
» Corps humain, le saviez-vous ?
» Un chat a-t-il déjà tué un être humain?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The7thCÿrk :: Le Hall des Salons :: Salon de l'Incarnation :: Réflexions-
Sauter vers: